scan Maserati avec bras de mesure 3D

La numérisation 3D permet de mesurer sans contact les formes de la surface d’un objet (pièces, outillages, sculpture…) pour en créer une réplique informatique exacte. Ce double peut être archivé, modifié ou dupliqué grâce à la CAO (conception assistée par ordinateur).

Les données collectées, grâce à un scanner 3D, forment un « nuage de points », c’est-à-dire un groupe de points mesurés par le balayage du laser. Chacun de ces points détermine une position relative à un espace tridimensionnel.

Définir une stratégie de progression en amont s’avère parfois nécessaire afin que les différentes stations (endroits où l’appareil de mesure est posé) se recoupent suffisamment pour constituer un nuage de points homogène, sans « zones d’ombre » (secteurs non vus par l’appareil).

Le savoir-faire de Sematec

Sematec Métrologie intervient dans le domaine de la numérisation 3D au moyen de différents outils :

– Le tomographe par rayons X pour des scans sur de petites pièces avec de très fortes résolutions (espacement entre deux points qui peut être proche de 5µm). Cette technologie est capable de numériser un flacon en verre avec la surface extérieure et intérieure, malgré un matériau transparent. Le logiciel utilisé est Myvgl ;

-La lumière structurée Aicon pour des scans de moyenne dimension. La pièce est positionnée sur un plateau tournant avec une acquisition par frange. Ce procédé peut être automatisable dans le but de faire du contrôle en plus de la numérisation 3D. Le logiciel utilisé est le logiciel Aicon, couplé au logiciel Polyworks ;

-Les bras de mesure Hexagon avec tête scanning pour des pièces allant de quelques centimètres à près de 3-4m. L’intérêt de l’appareil est d’être transportable et donc de pouvoir réaliser le scan directement chez nos clients partout en France. Nous en possédons 7 qui ont réparties sur nos 6 agences en France. Nous utilisons le logiciel Polyworks pour réaliser ces acquisitions ;

-Le laser tracker Leica AT960 pour des pièces allant de quelques mètres à plusieurs dizaines de mètres. Également portatif, cet appareil nous permet d’intervenir un peu partout en France et dans le monde. C’est l’outil précis et idéal pour la numérisation de véhicules, d’avions, etc. !

Des prestations sur-mesure !

En fonction de votre pièce et de votre problématique, nous sommes ainsi en mesure de vous proposer une prestation adaptée, avec le bon outil.

A l’issue de la numérisation 3D, nous générons un fichier nuage de points exploitable par les imprimantes 3D. Généralement, nous allons jusqu’à l’étape suivante pour nos clients : la rétro conception, aussi appelé Reverse Engineering. Cette étape permet de passer du nuage de points (fichier STL) au fichier CAO (Conception Assistée par Ordinateur). Les fichiers peuvent être fournis au format STEP ou IGES, exploitables par tous les logiciels de CAO (Catia, Solidworks, Pro E, Top solid, etc.).